Publié : 26 juin 2013

Echange avec un journaliste au collège


Compte-rendu :


 


Christophe Boutin


 Le mardi 11 Juin2013, nous avons rencontré Christophe Boutin qui est venu nous rendre visite au collège Jean de La Bruyère. Il est journaliste à la Nouvelle République.


 Il a commencé sa carrière à 21 ans grâce à son père qui était Correspondant Local de Presse. Il nous a tout d’abord parlé de la rédaction d’articles. Lui-même, il écrit plusieurs articles par jour. Ensuite, il se réunit avec son équipe pour décider du titre ; s’ils tombent d’accord, l’article est corrigé avant d’être imprimé. Il met en moyenne une heure pour écrire son article. Pour fabriquer le journal, il faut trois heures.


 Christophe Boutin a jamais été sur un lieu de crime, bien qu’il ait été chroniqueur judiciaire. Il a un rapport d’observateur à la justice. Il a aussi travaillé à l’étranger dans des ONG (humanitaire). Actuellement, il s’occupe aussi du courrier des lecteurs, qui posent des questions auxquelles il répond par un article en fin de journal.


Appréciation : J’ai beaucoup aimé parce que ça ma touché, que l’idée venait de son père et il y a beaucoup de travail pour écrire un article.


Eddy 5e B


Compte-rendu du mardi 11 juin 2013


Christophe Boutin, ancien chroniqueur judiciaire et maintenant journaliste qui s’occupe du courrier des lecteurs à la Nouvelle République, est venu nous rendre visite au collège en projet IDD car nous avons travaillé sur la presse.


Il a commencé son métier à 21 ans, il y a 16 ans qu’il travaille à la Nouvelle République mais avant il a travaillé dans d’autres journaux comme Ouest France. Il obtient ses sources grâce aux pompiers, aux gendarmes, aux policiers ou aux témoins.


Pour fabriquer le journal, il faut trois heures, mais pour rédiger un article, il lui faut environ une heure. Quand il a fait ses brouillons, il doit les soumettre au secrétaire de rédaction qui corrige et qui met en page.


C’est son père qui l’a entraîné dans ce métier : un jour, son père, qui était correspondant local de presse ne pouvait pas aller travailler et il a proposé à son fils d’y aller à sa place. Il y est allé et a aimé et c’est ainsi qu’il a eu cette idée de métier.


Ce qu’il aime dans son métier, c’est que ce n’est pas routinier et il aime les échanges avec les gens. Il est payé au mois donc il est salarié.


J’ai trouvé cela très intéressant et en plus, Christophe Boutin est sympathique. Mais je ne ferai pas ce métier parce que je n’aime pas écrire et c’est un métier que je ne trouve pas suffisamment « actif ».


Thibaud 5ème B


Compte-Rendu  :


Le mardi 11 juin 2013, Mr Boutin est venu dans notre classe pour parler de son métier. Il est journaliste, il travaille à NR depuis 1997. Il a commencé à être journaliste à 21 ans. Il aime son métier. Mr Boutin a été journaliste, car son père lui a donné l’envie de le devenir.


Il est parti à l’étranger mais pas comme journaliste mais comme humanitaire. Il n’a pas de voiture de fonction ni de stylo fétiche. Pour choisir le titre d’un article, chaque journaliste propose un titre et c’est le rédacteur en chef qui choisit pour finir.


Pour être journaliste, il faut posséder le Bac au minimum. Des études supérieures sont souvent indispensables tel que l’IUT ou un Bac +3.


Il a plusieurs sources d’informations (pompiers, gendarmes, police, témoins). Mr Boutin écrit deux dossiers par semaine et plusieurs articles par jour. Il trouve son métier stressant. Il est payé chaque mois. Il met une heure pour écrire un article de journal, il fait souvent ses propres photos pour illustrer les textes qu’il rédige. La fabrication du journal dans sa totalité prend trois heures parfois plus, mais à 20h le rédacteur en chef ramasse pour corriger les erreurs. Mr Boutin a fait plusieurs chroniques judiciaires.


Tanzila


------------------------------


Quelques métiers dans le journalisme :


Correspondant local de presse


Être correspondant local de presse, couvrir l’actualité d’une région différente de celle où est située la rédaction du journal. Il rédige ses propres articles qu’il peut illustrer de ses propres photos, et peut également proposer les sujets de son choix.


Le correspondant local de presse est plus connu dans le milieu des journalistes sous le sigle CLP. Il est chargé de rendre compte de l’actualité d’un secteur géographique donné pour un journal régional ou même national.


Les CLP ne doivent pas être confondus avec les journalistes et les pigistes qui eux sont des salariés d’un journal, magazine ou d’une télévision.


Les CLP sont des correspondants dont le statut est celui de travailleurs indépendants.


Les salaires versés dépendent des accords entre les CLP et les journaux pour lesquels ils travaillent, et sont généralement constitués d’une rémunération à la pige (à l’article, à la photo….) avec quelquefois (exceptionnellement) un remboursement des frais éventuels (trajets, téléphone, internet…).


Salaire de CLP : A la pige de 3 à 5 cents le caractère
Env. 20€ pour un article de 500 caractères.


------------------------------


Rédacteur de presse


Définition de Rédacteur de presse :


Le rédacteur en chef anime une équipe de journalistes, d’une publication ou d’un journal audiovisuel. Il assure également le lien avec la direction et les autres services. Il est responsable du contenu et de la cohérence des différents articles. Il est chargé des questions pratiques et techniques. Il représente l’image du journal, il peut imposer aussi ses points de vue.


Quelles études :


Il faut passer le BAC +2 minimal, il est conseillé de passer le BAC général. Pendant 2 ans, il faut être à l’Université. Ou il faut faire des écoles de journalisme, des études en sciences de l’information et de la communication. Il faut d’abord être journaliste avant d’être rédacteur en chef.


Quels salaires touchent-ils :


Quand on est débutant on touche 2500€ brut. Et quand on réussit à maîtriser le métier, on touche de 3500€ à 5000€ brut.


Quelles qualités :


 - De solides qualités rédactionnelles.


 - Une bonne capacité à diriger l’équipe.


 - Il doit avoir des bons contacts.


 - Il doit avoir de la rigueur et de organisation.


------------------------------


Métier de journaliste de télévision


1)Salaire  :


Ils sont payés au mois comme les présentateurs radios entre 1700€ à 2500€, pour un journaliste débutant.


2)Études :


Après le bac, avec une formation de 4 ans ou plus. Il font aussi science po+ bac +2/+3 au regard des nombreux bac +5


3) Description du métier :


Comme tout journaliste, le journaliste télé ou radio recherche l’information, la sélectionne, la vérifie, la recoupe et la met en forme. Comme eux, il doit veiller à ne pas déformer les propos ou les informations qu’il transmet. Parce que la radio et les chaînes d’info en continu sont des médias d’alerte, les contraintes qui pèsent sur un "papier parlé" ou un sujet télé ne sont pas les mêmes que celles d’un "papier écrit". Le journaliste télé ou radio doit proposer à ses auditeurs une information rapide, souvent dans les contraintes du direct, qui exigent une bonne connaissance des outils son, vidéo et informatique. Il faut être très rapide et très réactif. La rédaction d’une radio ou d’une chaîne de télé se compose d’une majorité de reporters, professionnels de terrain, et de journalistes “en station”, qui font régulièrement le point sur l’actualité. La mission essentielle du journaliste consiste à transmettre une information sur n’importe quels sujet et support, en la rendant compréhensible et accessible à divers publics (lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, internautes...)


4)Qualités :


 - la patience


 - connaissance sur l’informatique


 - très rapide et très réactif


---------------------------------


Le photographe de presse


Niveau d’études : De bac +2 à bac +4


Il n’a pas besoin de diplômes particuliers mais il existe des écoles d’art ou des universités niveau bac cursus (2 ou 3 ans), des universités niveau bac cursus(2 ou 3 ans).


Définition :


Ce métier consiste à voyager un peu partout ou même rester dans sa ville et prendre en photo les accidents et les faits divers. Ce métier sert à informer les gens de ce qui peut leur arriver, les informer sur les nouvelles du monde entier, cela dépend des journaux. On peut risquer sa vie en allant dans les pays en guerre. Le photographe est soit à son compte et vend les photos aux différents journaux ou dans le deuxième cas, il n’est pas à son compte et son patron lui commande des photos. Il permet d’illustrer les événements couverts par les journalistes.


Compétences requises :


 - savoir choisir la bonne image à photographier


 - bonne maîtrise de la technique de photographie


 - savoir négocier la photographie pour qu’elle paraisse dans le journal


 - il doit faire un presse book .


 - Il doit savoir gérer un réseau


Salaire :


2411€ pour un photographe qui a des employés réguliers.


Merci à M. BOUTIN pour cette rencontre !


Les élèves de 6e B et de 5e B avec Mme Pérignon et Mme Marakbi


 

Portfolio automatique :